Un Saby missionnaire en Chine :

Saby Jean-Marie

né le 6/9/1844 à St Maurice de roche (à coté de Retournac au nord-ouest)

il fit ses etudes au petit séminaire de Monistrol et partit le 

17/7/1872 en Chine ou il est mort et a été inhumé à Kouy-yang(*) le 7/6/1901.

(*) Guiyang (nouvelle orthographe officielle) dans la province du Guizhou, sud de la Chine. Le cimetiere n'existe surement plus.

 

"SABY, Jean-Marie, né dans la paroisse Saint-Maurice-de-Roche, commune de Roche-en-Régnier (Haute-Loire), le 24 septembre 1844, fit ses études au petit séminaire de Monistrol. Il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 24 septembre 1868, fut ordonné prêtre le 25 mai 1872, et partit le 17 juillet suivant pour le Kouy-tcheou. Il se forma à l'apostolat dans le district de Tou-yun, dont il reçut l'administration en 1875 ; et, l'année suivante, il eut en outre à s'occuper des chrétiens de Pin-yue et de Long-li. Il contribua à la conversion des indigènes habitant au sud de Tou-chan ; il éleva un oratoire dans la station principale de ces néophytes, à Pin-fa.En 1890, il enseigna la philosophie et la théologie au grand séminaire, et, deux ans après, prit la direction du district de Tou-chan et Tin-fan. Il mourut à Kouy-yang le 7 juin 1901. Il fut enterré à Lou-tsong-koan".

http://archives.mepasie.org/notices/notices-biographiques/saby

 

Il existe en Russie une ville de Bogatye Saby (Volga) 

La ville appartient au district Volga à la région Tatarstan republic et à la zone Sabinski district.

Commentaire : on retrouve ici le mot Sabin

La baronnie de Roche-en-Regnier (Haut-Loire)

 

Où l’on retrouve un Vital Saby (fin 1600) procureur d’office à la baronnie de Roche, mort le 24/02/1739

Sur cette baronnie ont vécu pendant plusieurs siècles de très nombreuses familles Saby.

 

La Roche avait acquis au XVème  siècle une assez grande importance historique c'était une des dix-huit baronnies et une des neuf villes consulaires du Velay. La baronnie s'étendait sur quatre mandements distincts. La cure de Beaune dans le voisinage de Craponne et de Chomelis était à la collation du baron de Roche, le maréchal de Vaux y nommait encore en 1782 c'était le chef-lieu du mandement du haut Maliverna. Le mandement du bas Maliverna dont le chef-lieu était à Saint-Pierre-du-Champ, fut démembré de bonne heure et passa à la maison d'Agrain. Les autres mandements étaient Roche, Àrtias et Retournac, comprenant un grand nombre de villages qui dépendent aujourd'hui des communes de Saint-Vincent, Vorey, Mésères, Saint-Julien-du-Pinet, Beaux, Beauzac, Chamalières, Solignac, Saint-André, etc.

Ainsi elle relève directement du seigneur de Chalencon en Vivarais pour le mandement de Roche, ne reconnaissant la suzeraineté de l'évêque du Puy que pour .les autres mandements, et encore à Retournac (où l’on trouve de nombreuses familles Saby) la seigneurie est-elle indivise entre l'évêque et le baron. L’évêque finit par convertir en titre de comte son titre primitif de seigneur de la ville du Puy, et à soumettre à l'hommage toutes les terres du pays, sauf celle de Montfaucon.

 

Ainsi, à Roche, c'est une seigneurie et une ville consulaire du même nom, renfermées dans la même enceinte, ayant à la fois des intérêts distincts et des intérêts communs, participant ensemble, l'une par le baron, l'autre par le consul à l'administration du pays

 

Les premiers seigneurs de Roche en Régnier

 

Dans l'ordre historique, la paroisse se montre donc avant le fief, l'église rustique avant le château et lui survit. En 927, rien encore n'a révélé l'existence de Roche, ni comme ville, ni même comme baronnie, et, à cette date, Chamalières nous est connu comme un alleu donné à l'église du Puy par Alfred, duc d'Aquitaine, qu'on qualifie comte d'Auvergne et de Velay, et nous savons de plus que l'évêque Goteseal, en 937, en-fit un prieuré conventuel en faveur de l'abbaye de Saint-Chaffre qui la conserva sous sa dépendance jusqu'au mois de décembre 1787, époque où abbaye et prieuré furent à la fois supprimés.

Le prieur de ce monastère venait chaque année siéger aux Etats du pays dans l'ordre du clergé 

Le premier des seigneurs de Roche qu'indiquent les historiens du Velay est un Guigue ou Guigon vivant à l'âge d'homme en 1233. Le cartulaire de Chamalières vieillit la race de près de trois siècles en remontant jusqu'au Régnier, Rénarius de Rocha, qui figure et comme partie et comme témoin dans plusieurs actes entre les années 943 à 1020 et précisément ce même Régnier qui, selon d'autres documents, cadet de la maison de Chalencon, serait alors venu asseoir sa domination sur cette Roche et y laisser son nom et sa postérité.

Durand, seigneur de Roche, l'ami du prieur Ebrard et de l'illustre évêque Adhémar de Monteil, gouverna la baronnie pendant la seconde moitié du XIème  siècle.

Deux frères. Régnier et Guigon, administrent ensemble la baronnie de 1163 à 1180, ce qui est aussi la coutume dans la maison de Polignac. En 1163, ils furent l'un et l'autre, avec les principaux seigneurs du voisinage, garants et cautions pour le Prieur de Chamalières.

Guigon II , père d'un autre Régnier, lequel laissa un fils qui fut Guigon III, le fils aîné recevant et transmettant, quoi qu'il en coûte, l'entier domaine des ancêtres, et les cadets continuant une dynastie de prêtres et de religieuses.

Un Guillaume de Roche était d'un grand âge lorsqu'il fit son testament le jour des ides d'octobre 1239.

http://abbaye-cisterciene.over-blog.fr

 

Des Saby qui composent l'arbre généalogique d'une personne médiatique actuelle (Claire Chazal, journaliste) :

Gervais Saby 1650, Comps, Puy de Dôme

Jean Saby 1670-1742, meunier, Comps, Puy de Dôme

Jacques Saby 1701, meunier, marchand

Marie-Anne Saby, cultivatrice, 1730-1763, Chapdes-Beaufort

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6358314v/f1.image.r=SABY.langFR
Saby mort le 10.3.1916 p.41
Titre : Bulletin archéologique historique et artistique de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne Auteur : Société archéologique et historique de Tarn-et-Garonne Éditeur : [s.n.] (Montauban) Date d'édition : 1908-1957
Titre : Bulletin archéologique historique et artistique de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne Auteur : Société archéologique et historique de Tarn-et-Garonne Éditeur : [s.n.] (Montauban) Date d'édition : 1908-1957

Vue sur "Hotel des ventes de Toulon

Moulin d'Athie (21500) Côte d'OR vente aux enchères publiques 

 

"Homme au huit reflets et enfants devant une fenêtre

Huile sur carton

Signée Saby en bas à droite

Dimensions : 33,5 x 46 cm

Baguette quart de rond doré moderne

 

Dimensions : 26,5 x 35 cm

"

L’œuvre de Bernard Saby n’a pas le retentissement qu’elle mérite. Et pourtant, Saby fut reconnu comme un peintre de première importance par un cercle restreint, mais souvent inconditionnellement admiratif, d’artistes, d’écrivains et d’amateurs d’art. Né à Paris en 1925, Saby se mit à peindre aux abords de 1950, jusqu’à sa mort en 1975. Il étudia dans sa jeunesse la composition musicale auprès de René Leibowitz qui l’initia aux arcanes de la dodécaphonie et de l’atonalité.

On relève un autre peintre

Philippe ARTIAS , pseudonyme de Saby-Viricel d'Artias Philippe estné en 1912 à Feurs (Loire), il est décédé en 2002.

Peintre, dessinateur, céramiste. Expressionniste.

Plaques photographiques du fonds Chanal
Plaques photographiques du fonds Chanal

30 Fi 108-8

Saby

Adolescente debout, image double.

Plaque pâle sur les marges.

Archives départementales de Haute-Loire

MAGASIN DE JOURNAUX SABY - memoiregraulhet.eklablog.com - 1500 × 964 - Recherche par image Simone SABY et son mari Georges photographiés devant le magasin dans les années 30. LE MAGASIN DE JOURNAUX de Madame SIMONE SABY
MAGASIN DE JOURNAUX SABY - memoiregraulhet.eklablog.com - 1500 × 964 - Recherche par image Simone SABY et son mari Georges photographiés devant le magasin dans les années 30. LE MAGASIN DE JOURNAUX de Madame SIMONE SABY

http://petit-patrimoine.com/index.php

 

http://petit-patrimoine.com/moteur_rech_pp_2012.php?rech_gene=1&formulaire=

 

Croix Saby de Chauviat
Thème : Religieux / Croix Reférence : 63093_4
Ville : Charbonnières-les-Vieilles Département : Puy de dôme (63)
Croix Saby des Reures
Thème : Religieux / Croix Reférence : 63093_5
Ville : Charbonnières-les-Vieilles Département : Puy de dôme (63)

http://mpf.provence14-18.org/aff_mplf_unite_age.php?unite=61RI&age=23

 

Mort pour la France à 23 ans

Louis SABY sergent au 61ème régiment d'infanterie

Mairie d'Allègre 

 

Marcel SABY 1910 (Connangles)-1986 (Allègre) 

Instituteur public, historien local et homme d'engagement

Passé par l'Ecole normale, Marcel Saby a fait l'essentiel de sa carrière à Allègre, dans l'enseignement primaire, puis dans l'enseignement agricole, pour terminer sa carrière en tant que professeur de collège (mais dans les locaux de l'ancien Cours complémentaire). Dans sa pédagogie, il fut influencé par les techniques de Célestin Freinet.

Il a laissé un bon souvenir à ses anciens élèves, même si les oreilles de certaines personnes doivent encore s'en souvenir ! Ceux qui appartiennent aux générations les plus anciennes ont tous connus des instituteurs comme Marcel Saby : exigeants, sévères, mais justes.

Historien local

Il a conduit des recherches historiques pendant plus de 20 ans, aux Archives départementales comme dans les archives municipales et publié, outre de nombreux articles dans L'Almanach de Brioude, en 1976, un ouvrage sur « Allègre et son canton » qui fait toujours référence.

Il avait le souci le souci de retracer l'histoire et la vie au quotidien du peuple et de sortir d'une conception de l'histoire orientée vers une érudition un peu savante, pour ne pas dire aristocratique...

  • L'engagement dans la vie de la cité

Prisonnier de guerre et évadé (à la 3e tentative !), Marcel Saby fut, après la Guerre, l'un des principaux responsables de l'Association communale des Anciens prisonniers. C'est à ce titre qu'il organisa l'accueil de Renée Rozier à son retour de déportation.

 Observateur minutieux de la vie locale (il nous a laissé des carnets d'observations très détaillés sur la vie de la commune), il fut correspondant local du journal « La Tribune » pendant de nombreuses années (là aussi, il a laissé un fonds photographique important).

Responsable de la station météo d'Allègre pendant de plus nombreuses années encore.Conseiller municipal de 1965 à 1983.  C'était quelqu'un de très apprécié à Allègre, un homme curieux de tout, habité par la passion de comprendre, très ouvert, très attentif à l'autre, spécialement aux jeunes.Il était estimé pour son sens de l'intérêt général, pour sa curiosité intellectuelle et son ouverture d'esprit. Dans sa vie, Marcel Saby sut se conduire en homme d'honneur.

http://www.mairie-allegre.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16&Itemid=18&showall=1
http://www.mairie-allegre.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16&Itemid=18&showall=1
http://www.mairie-allegre.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16&Itemid=18&showall=1
http://www.mairie-allegre.com/index.php?option=com_content&view=article&id=16&Itemid=18&showall=1
Annuaire de   l'état militaire de la France pour l'année 1846
Annuaire de l'état militaire de la France pour l'année 1846
  • Extrait 1 :
    le chanoine Grossier, professeur au grand séminaire, et Saby, inspecteur des Eaux et Forêts, sont élus membres titulaires
 
17 mars. — M. Saby, inspecteur primaire (3* classe) à Calais, est nommé inspecteur primaire (même classe) à Chartres, en remplacement de M. Matribus, qui a reçu une autre destination
 
  • Extrait 1 :
    Parvenues près de la pente raide qui mène aujourd'hui à la Basilique, les jeunes filles franchirent le canal du Saby sur une passerelle, entrèrent dans la prairie , en effet c'était  une île entourée par le Gave et par le canal du Saby, auquel se joignait le ruissau  de la Merlasse. - Basilique de Lourdes, ...
Grande Chancellerie de la légion-d'honneur : Livre d'or contenant la liste générale des personnes qui ont souscrit pour la reconstruction du palais de la Légion d'honneur, incendié le 23 mai 1871
 
 SABY (Pierre), soldat au 1er de ligne , soldat en retraite
  •  
     SABY (Antoine) , capitaine en retraite

Envoi de documents

Si vous voulez que l'on vous envoie des documents par email gratuitement bien sûr merci de nous faire la liste des revues et documents souhaités. Via la messagerie du site :onglet Contact

Un patronyme est un bien collectif.

Celui-ci est d'origine auvergnate.

Les familles ont vécu sur les terres des peuples gaulois vellaves, arvernes, gabales. 

Cette recherche est un outil de rencontre unilatérale avec les gens du passé avec le bonheur de les faire revivre.


Nous recherchons, en vue d'illustrer nos recherches sur les porteurs du patronyme Saby, tous documents manuscrits ou non (photos, documents administratifs, actes, lettres de poilus, citations, récompenses,  mémento mortuaire, articles de journaux, profession, carnets, journal de voyage...). Merci d'envoyer par mail. La source des documents sera citée.

Mise à jour

02 mai 2017

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

(onglet "version papier")

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

"Je ne peux saisir tout ce que je suis"

Augustin d'Hippone (Saint Augustin)

...Tout se passe comme si les hommes modernes avaient au fond d'eux-mêmes les souvenirs émotifs de leurs ancêtres lointains. Nos ancêtres sont encore derrière la porte, prêts à entrer sans frapper...

 

« Si nous voulons être conscient de notre existence au lieu de nous contenter de vivre au jour le jour, notre tâche la plus urgente et la plus difficile consiste à donner un sens à la vie. La maturité psychologique consiste à acquérir une compréhension solide de ce que peut être et de ce que doit être le sens de la vie. Et cela ne s'obtient qu'à la suite d'une longue évolution. : à tout âge, nous cherchons et nous devons être capable de trouver un minimum de signification en relation avec le niveau de développement de notre intelligence. » Bruno Bettelheim

 

Moteur de recherche :